Avec les fortes chaleurs, il n’est pas rare de rechercher les astuces pour se rafraîchir pendant l’été. Et rien de tel que des boissons chaudes pour hydrater le corps, mais aussi pour évacuer la chaleur. Bien entendu, il existe bien d’autres stratégies anti-canicule à l’image de la douche tout habillé, du port de tenues légères au format XXL et de couleurs claires. Et si certains rattrapent le temps perdu en se rendant dans les salles obscures tous les après-midi ou s’adonnent au farniente les stores et volets fermés, il semble évident que se mouiller pour se rafraîchir est l’idéal. Mais voilà, se baigner dans un lac, une rivière, mais aussi dans une piscine peut vite devenir une souffrance pour celles et ceux qui souffrent d’aquaphobie. Peur de couler, crainte de partir en vacances au bord de la mer, impression que le corps ne flotte pas dans l’eau, appréhension voire peur panique lors des promenades au bord de l’eau … voilà quelques-uns des symptômes ressentis par environ 5% des adultes pour qui se baigner est impossible pour se rafraîchir. Qu’à cela ne tienne, rien de tel que quelques astuces pour surmonter en douceur une aquaphobie et se mettre à la fraîche en famille et entre amis cet été. 

Solutions pour vaincre sa peur de l’eau

Faire un stage en piscine contre l’aquaphobie

De plus en plus de piscines proposent des stages d’aquaphobie sur une courte durée ou sur des séances qui s’étendent sur une certaine durée. Dans tous les cas, petit à petit et de manière progressive, l’adulte va alors apprivoiser son environnement aquatique et prendre du plaisir à flotter. Sous le regard et la présence d’un maître nageur, le stage permet à chacun d’évoluer selon son propre rythme. L’objectif étant de s’immerger de plus en plus profondément en s’aidant des équipements comme la bouée, le pince-nez ou encore les lunettes de plongée. Une solution parfaite pour se remettre dans le bain et retrouver le plaisir de l’eau sans angoisse tout simplement. 

Opter pour la médecine douce contre l’aquaphobie

En marge d’un stage en piscine dont les résultats sont concluants, il peut être intéressant d’opter pour quelques séances d’hypnose et/ou de sophrologie. Ces techniques éprouvées et approuvées s’avèrent aussi efficaces pour diminuer le niveau d’anxiété créé par l’aquaphobie. L’occasion de découvrir des exercices de relaxation, de respiration pour libérer son énergie, retrouver un équilibre entre « corps » et « esprit » et faire le grand saut dans l’eau. 

Se confier à un thérapeute

Dans certains cas, l’aquaphobie à de tels impacts sur la vie quotidienne qu’il convient de se faire aider par un psychologue. Ce dernier est alors à même de déterminer les causes de cette peur aquatique, ses facteurs déclencheurs tout en aidant a trouver des solutions pour mieux l’appréhender et la surmonter surtout. Il s’agit alors d’une thérapie cognitive et comportementale

Adopter d’autres techniques

Si les astuces précédentes s’avèrent efficaces, d’autres solutions existent aussi. C’est le cas notamment de la Thérapie par Réalité Virtuelle qui consiste à désensibiliser l’adulte en le confrontant progressivement à sa peur de l’eau sans l’y exposer physiquement à l’aide d’un casque à réalité virtuelle. En marge, il est aussi possible d’aménager sa salle de bain pour la rendre plus cosy et plonger dans l’eau sans appréhension. Avec ou sans spa, le fait de la transformer en espace de relaxation avec des bougies, des couleurs douces et chaudes, mais aussi en optant pour des parfums d’ambiance. Pour finir, rien de tel que de vaincre sa peur en étant accompagné. Grâce au soutien de la famille et des amis, il est parfois plus facile d’affronter cette phobie.