Les fenêtres et les portes sont des éléments qui valorisent le confort énergétique et esthétique d’un logement. Plusieurs modèles de menuiseries sont disponibles sur le marché avec des matériaux et des types de vitrage différents. Il faut donc porter une attention particulière à son choix.

Le choix du matériau : une étape essentielle

Le bois est apprécié pour ses valeurs esthétiques. C’est également un bon isolant thermique. Les types de couleur applicables se déclinent en teintes et en peintures de surface.

L’aluminium, quant à lui, est plus adapté pour les grandes ouvertures, baies vitrées, pergola, cloison vitrée, etc. Sa robustesse lui confère un avantage majeur par rapport aux autres matériaux utilisés en menuiserie.

Le PVC de son côté offre l’avantage d’un entretien facile et de bonnes conditions énergétiques d’isolation. C’est l’alternative privilégiée par ceux qui cherchent un bon rapport qualité-prix. Ce matériau peut se décliner en une palette de couleur très large. Il existe également les menuiseries hybrides qui allient le bois, l’aluminium et le PVC. Elles combinent les avantages de ces 3 matériaux.

Les types de vitrage et leurs caractéristiques

Les vitres apportent de l’éclairage naturel dans les diverses pièces de la maison. Elles constituent également une barrière thermique et permettent de limiter les nuisances sonores. On distingue plusieurs types : le vitrage simple, le double vitrage et le triple vitrage. Pour information, les menuiseries, qu’elles soient en PVC, en bois ou en aluminium, sont classées suivant leur performance thermique. Le coefficient thermique est catégorisé en 7 classes allant de A+ à F suivant la valeur de la déperdition énergétique. Il détermine la qualité du produit. Ainsi, pour une économie énergétique dans le bâtiment, le double vitrage thermique répond bien aux exigences réglementaires en vigueur.

Avec la réglementation thermique RT 2012 appliquée à tous les projets de construction, il importe de bien choisir ses menuiseries. Pour informations, certaines actualités sur internet montrent que le confort acoustique et thermique doit alors faire l’objet d’une étude préalable.