Savez-vous que près des trois quarts des femmes n’aiment pas leurs seins ? Pour certaines d’entre elles, ce complexe peut être la source de grandes souffrances psychologiques. Les progrès de la médecine et de la chirurgie esthétique permettent d’apporter des solutions définitives à cette source de problème. Voyons les raisons qui amènent les femmes à pousser la porte des cliniques.

Pour pallier un manque de poitrine

Véritable attribut de la féminité, la poitrine des femmes apporte de l’harmonie et de la rondeur à la silhouette. Il est vrai qu’une poitrine trop petite a tendance à créer une rupture dans les courbes féminines et peut être mal vécue par les patientes. L’éthique des praticiens français comme l’explique ce chirurgien spécialiste de l’augmentation mammaire d’une clinique près de Lausanne est très importante, afin d’aider les patientes à prendre la meilleure décision possible.

À la suite à une pathologie.

Les cancers du sein nécessitent parfois une opération qui vise l’ablation de l’un d’entre eux, voire des deux. C’est donc à des fins de reconstruction thérapeutique que les femmes décident d’avoir recours aux prothèses mammaires. Récupérer du volume de poitrine permet ainsi de tourner définitivement la page d’un épisode de traitement très difficile.

Pour compenser une asymétrie.

Chaque femme a un sein plus gros que l’autre, généralement celui du côté de la main avec laquelle on n’écrit pas pour des raisons d’ordre musculaire. Il arrive que cet écart soit démesuré, et lorsque c’est le cas, les patientes vivent particulièrement mal cette déformation. Il arrive souvent qu’elles aient recours à la chirurgie esthétique pour rééquilibrer leur silhouette