Depuis un certain temps, vous avez remarqué des pannes récurrentes de votre chaudière. Une pièce défectueuse par ci, un dysfonctionnement du circuit électrique par-là, et pour combler le tout, votre facture énergétique grimpe de façon extraordinaire. Evidemment, cette situation s’explique par une vieillesse de votre appareil de chauffage. Alors, une seule solution s’offre à vous : la changer sans plus attendre. L’installation d’une nouvelle chaudière doit être minutieusement réfléchie afin de réaliser des économies sur votre facture de chauffage et d’optimiser le confort de votre habitation tout en respectant les normes environnementales.

Choisir en fonction du combustible

Le choix du combustible peut avoir des retombées positives sur votre facture de chauffage. De plus, il peut rendre une chaudière plus pratique que l’autre. Les combustibles les plus utilisés pour le chauffage sont le bois, le gaz, et le mazout. Le bois a des atouts certains car il permet de réduire considérablement votre facture d’électricité. Evidemment, ce combustible a un coût dans la mesure où il est constamment renouvelé.

Les chaudières à gaz sont les plus répandues. Leur avantage réside dans la facilité d’usage. Simple et pratique, l’installation de ce genre d’appareil de chauffage ne nécessite pas de dépenses supplémentaires si ce n’est son entretien régulier. Ainsi, il est convenable d’opter pour un remplacement chaudière à gaz.  Et enfin, le mazout est indiscutablement le combustible le plus onéreux.  

Les différents types de chaudières et leurs avantages

Aujourd'hui, les fabricants proposent des chaudières à gaz et au mazout qui se démarquent par leur ingéniosité. Avec cette nouvelle génération de chaudières, la production de chaleur est plus importante comparé aux modèles traditionnels. Ainsi, elle optimise le chauffage de votre maison. Bien qu’elle soit légèrement plus chère, l’usage de la chaudière à condensation est fortement recommandée qu’une autre qui propose une faible température.

En effet, ce type d’appareil de chauffage offre un rendu impeccable sur l’ambiance générale de l’habitation. Et puis d’ailleurs, les écarts de prix ne sont pas importants puisqu'ils s’élèvent à 1 000 €, si l’on sait qu’un appareil à gaz avec une faible température coûte à peu près 4 000 € tandis qu’il faut prévoir 5 000 € pour acquérir un autre à condensation.