Le Premier ministre a recadré le ministre de l’Économie en lui rappelant qu’il est toujours le chef du gouvernement.

Si Emmanuel Macron sollicite fortement la réintégration du RSI (Régime Social des Indépendants) au sein du régime général de la Sécu, Manuel Valls n’a pas retenue sa proposition.

 

C’est toujours moi qui dirige

Quand le Premier ministre a été interrogé, il a d’abord rappelé que c’est toujours lui le ‘chef du gouvernement’. Ensuite, il a donné les raisons de son refus. Selon lui, le fait de réintégrer le RSI au régime général impliquerait une surcotisation jusqu’à plus de 30% pour les indépendants. Le Premier ministre indique ainsi que cette idée n’est pas favorable. Mercredi, un projet de réforme visant à améliorer le RSI sera présenté, poursuit-il.

 

Le RSI n’aurait pas dû être adopté

Mardi, le ministre de l’Économie s’est exprimé devant un séminaire d’artisans. Il a clairement indiqué que le RSI n’aura pas dû être adopté, car il s’agit tout simplement d’une erreur. Si le gouvernement prévoit de modifier en grande partie le RSI, le ministre juge que ces modifications ne sont pas suffisantes et qu’il vaut mieux supprimer ce régime.

Selon lui, il faut des charges et des cotisations afin de se couvrir des risques. L’idée d’un régime spécifique pour les indépendants n’est pas la solution, martèle-t-il. Il explique aussi que le monde du futur sera axé sur la mobilité et la transformation des activités… Les indépendants vont passer au statut de salarié et de chef d’entreprise.